Musée Pointe-à-Callière

Pour raconter le lieu de fondation de Montréal

Description du projet

Un legs du 375ème de Montréal, le fort Ville-Marie est le premier établissement français érigé en 1642 et le centre administratif de la colonie fondée par Paul de Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance. C’est également le lieu pour découvrir le premier égout collecteur qui est le seul chemin pour pouvoir se rendre à la nouvelle salle d’exposition du musée Pointe-à-Callière. C’est dans le but d’offrir une expérience de visite axée sur la découverte des vestiges du lieu de fondation de Montréal que nous avons été choisis pour notre savoir-faire muséal et notre expertise à élaborer des solutions scénographiques qui soient à la fois invisibles au public et fonctionnelles pour les opérateurs du musée.

Informations

CLIENT: Cité d’archéologie et d’histoire de Montréal
DATE : Mai 2017
COÛT DE CONSTRUCTION : 29M$

Notre implication

Dans le but de pouvoir mettre en valeur les vestiges, un travail minutieux a été effectué avec l’équipe de projet pour développer une solution d’éclairage DEL qui n’affecterait pas les vestiges encapsulés sous un plancher de verre. Le défi était de trouver une solution qui allait permettre de bien voir les vestiges sans les assécher et accélérer leur dégradation causée par le dégagement de chaleur des appareils à long terme. Une attention particulière a été portée à l’intégration fine des infrastructures autant pour le collecteur que le fort. Un des défis résidaient dans l’intégration des services sous la passerelle du collecteur qui est un milieu inondable.

Quelques faits saillants

Intégration consciencieuse en respect des vestiges
Infrastructure scénographique invisible et polyvalente
Élaboration d’une solution adaptée aux expositions permanentes et futures